[LaCroix] Reconnaissance faciale, entre craintes et fascination

Depuis plusieurs années, la reconnaissance faciale suscite l’interêt des autorités françaises, encouragées par des industriels souhaitant promouvoir des solutions censées améliorer la sécurité. Cependant, ces technologies soulèvent les craintes des défenseurs des libertés publiques. [...]

« L’application passe par la collecte de données très sensibles et on ne peut plus personnelles », alerte Benoît Piédallu, membre de La Quadrature du Net. D’autant que les vidéos envoyées par les utilisateurs permettent une reconnaissance bien plus précise qu’une simple photo.

« Que se passera-t-il en cas de fuite de données ? Et si, dans quelques années, un gouvernement moins regardant sur le droit des citoyens dispose d’une base regroupant l’identité faciale de toute la population et souhaite y recourir pour identifier manifestants ou opposants, qu’est-ce qui l’empêchera de le faire ? Il lui suffira d’adopter un décret pour accéder à cette base. » Ce militant met en garde contre la banalisation de telles technologies. [...]

https://www.la-croix.com/France/Securite/Reconnaissance-faciale-entre-craintes-fascination-2019-08-13-1201040781

[NDLRP : Soutenons notre internet, La Quadrature a besoin de vos dons.]